Johnny Hallyday : Dans une inter­­­view très intime donnée à Chris­­tine Angot en 2007 et que Madame Figaro repu­­blie aujourd’hui, le chan­teur se confiait

Le traumatisme de Johnny Hallyday Dans une inter­view publiée en 2007, le chan­teur se confiait sur une de ses prin­­ci­­pales peurs Jade.

Traumatisme en France. Dans la nuit du 5 au 6 décembre dernier, Johnny Hallyday rendait son dernier souffle.

Décédé des suites d’un cancer du poumon à l’âge de 74 ans, le chan­teur avait eu le droit à un hommage natio­nal quelques jours plus tard à Paris.

 

 

Le rocker a fina­le­ment été enterré, comme il le souhai­tait ,à Saint-Barthé­lémy ce lundi 11 décembre. Des obsèques auxquelles n’ont pas assisté ses deux filles adop­tives Jade, 13 ans, et Joy, 9 ans, déjà très éprou­vées. Le lende­main, les petites se sont recueillies sur la tombe de leur père, un véritable traumatisme, pour la toute première fois, dans le cime­­tière de l’île.


Un moment diffi­cile pour elles tant elles Jade et joy étaient proches de leur papa. Un papa qui était d’ailleurs entiè­­re­­ment dévoué à leur éduca­­tion et qui n’avait qu’une seule crainte : ne pas vivre assez long­­temps pour les voir gran­­dir et les proté­­ger.

 

 

Dans une inter­­­view très intime donnée à Chris­­tine Angot en 2007 et que Madame Figaro repu­­blie aujourd’hui, le chan­teur se confiait.

« J’aime­­rais vivre jusqu’au mariage de ma fille de trois ans(Jade, qui en a 13 aujourd’hui), parce que j’aime­­rais connaître le mec avec qui elle va se marier. » Une réponse qui a fait réagir la jour­na­liste qui lui avait demandé pourquoi il voulait le connaître.

 

Johnny Hallyday répon­­dait alors :« Parce que je voudrais partir tranquille, savoir que ça va. Qu’elle a fait le bon choix et ne pas me dire sur qui va-t-elle tomber?? » Mais désor­mais, c’est Laeti­cia seule qui proté­gera leurs petites prin­cesses malgré le traumatisme. Lui, veillera sur elles de loin, comme il le leur a promis.

Mort de Johnny Hally­day : pourquoi l’absence de Jacques Dutronc à l’hommage popu­laire n’était pas une surprise

Alors que de nombreuses person­na­li­tés étaient réunies pour l’hommage popu­laire rendu à Johnny Hally­day, Jacques Dutronc a brillé par son absence. Pour­tant, le chan­teur avait prévenu quelques jours plus tôt qu’il ne vien­drait pas aux obsèques de son grand ami.

Johnny Hally­day s’est éteint dans la nuit du 5 au 6 décembre. Une dispa­ri­tion tragique qui a plongé les amis de la star et les fans dans le désar­roi le plus total. Et parmi les fidèles alliés du chan­teur, on retrouve Jacques Dutronc.

Les deux compères avaient récem­ment parti­cipé ensemble, accom­pa­gnés d’Eddy Mitchell, à la tour­née Les vieilles canailles. Une tour­née évène­ment qui avait rencon­tré un franc succès auprès du public. Malgré la mala­die, Johnny Hally­day avait fait preuve de beau­coup de courage et s’était montré plus battant que jamais.

Quelques jours seule­ment avant la dispa­ri­tion de Johnny Hally­day, Jacques Dutronc s’était confié dans TV Mag : « Il repré­sente beau­coup pour moi. Le passé, le présent et le futur. Je lui ai toujours dit : “Tu as été, tu es et tu seras quoi qu’il arrive le meilleur.” C’est une partie de ma vie. À l’époque, j’étais déjà très admi­ra­tif de Johnny Hally­day. Il ne faisait aucun doute qu’une grande carrière s’offrait à lui.

Il ne pouvait faire que ça?! » C’est en évoquant la mala­die de son ami que Jacques Dutronc avait déjà prévenu de son absence à ce qu’on imagine être son hommage ou son enter­re­ment : « Le courage qu’il a eu, ce mec, pour assu­rer un mois et demi de tour­née. Et il a assuré en plus. Il a une incroyable volonté.

Je lui tire mon chapeau?! Mais, s’il arrive quelque chose, je préfère pleu­rer dans mon coin, je ne veux pas qu’on me voie. Il y a des profes­sion­nels pour ça et je n’en fais pas partie. » Il s’était malgré tout exprimé quelques jours plus tard en confiant au micro de RTL : « J’ai perdu mon frère Johnny Hally­day».

Si Jacques Dutronc n’a donc pas assisté à l’hommage popu­laire rendu à la star, il a pu comp­ter sur son fils Thomas pour le repré­sen­ter à la Made­leine. À Gala, ce dernier avait expliqué comment il a appris la nouvelle : « Dans la nuit, en voyant une dépêche tomber sur mon iphone.

Je m’y atten­­­dais. Les rumeurs étaient de plus en plus alar­­­mantes. Et Laeti­­­cia avait prévenu mon papa, il y a trois semaines, un mois, que ça n’allait plus… » Le fils de Jacques Dutronc révé­lait aussi être inquiet pour son père: « Et puis ce qui me fait peur avec la dispa­­­ri­­­tion de Johnny Hallyday, c’est qu’elle me renvoie à celle de mon père, un jour. Et je ne la veux pas… », a-t-il conclu.