Ingrédients

4 personnes

1 kg de pommes de terre à chair ferme
1 l de lait entier
25 cl de crème fraîche liquide entière
sel – poivre du moulin
noix de muscade
3 gousse d’ail écrasées
Préparation de la recette
Départ cuit au lait

Éplucher et laver les pommes de terre.
Tailler les pommes de terre en rondelles de 3 mm d’épaisseur environ (toujours à la mandoline et attention aux doigts, en tranches régulières.
Ranger les rondelles de pommes de terre dans le plat à gratin beurré et assaisonner entre chaque couche avec sel, poivre, muscade et ail écrasé.
Verser le lait sur les pommes de terre et couvrir avec du papier aluminium grassement beurré.
Mettre au four à 150°C pendant une heure et demie .
Quand le lait est absorbé en partie par les pommes de terre, enlever la feuille d’aluminium.
Crémer généreusement en nappant la surface et remettre au four à 200°C et attendre sagement que le gratin se forme.

Départ à sec

Éplucher et laver les pommes de terre.
Tailler en tranches régulières de 3 mm d’épaisseur environ (plus facile avec une mandoline qu’un couteau).
Ranger les rondelles de pommes de terre dans le plat à gratin beurré et assaisonner entre chaque couche avec sel, poivre, muscade et ail écrasé.
Couvrir (plaquer) de papier aluminium beurré grassement.
Cuire au four une heure à 160°C.
Lorsque les pommes de terre sont cuites (lorsque vous piquez, la lame doit s’enfoncer doucement sans que la chair ne soit en purée), enlever le papier aluminium et couvrir de crème et terminer la cuisson des pommes de terre à 200°C jusqu’à l’apparition du gratin.
Très étonnant, aussi délicieux qu’au lait et fini à la crème. Croyez moi ce gratin dauphinois est divin !