Chantal Goya profère de « graves accusations » à l’encontre de Patrick Sabatier.

    Patrick Sabatier : Impossible d’oublier le légendaire pétage de plombs de Chantal Goya dans Le Jeu de la vérité, le vendredi 13 décembre 1985.

Invitée dans l’émission de Patrick Sabatier, la femme de Jean-Jacques Debout était sortie de ses gonds après la question d’une téléspectatrice qui ne lui avait pas plu. Une séquence devenue culte, mais dont a beaucoup souffert l’interprète de Bécassine, Pandi Panda et autres tubes pour enfants.

 

Chantal Goya profère de "graves accusations" à l’encontre de Patrick Sabatier.
Chantal Goya profère de « graves accusations » à l’encontre de Patrick Sabatier.

Moquée par les médias et ses confrères, la chanteuse de 77 ans a connu une véritable traversée du désert après cette séquence. « C’est elle qui a charbonné pour régler l’ardoise fiscale du couple en multipliant les galas », peut-on lire dans un portrait qui lui est consacré dans les colonnes du Journal du dimanche. Une période d’autant plus difficile à vivre pour la maman de Clarisse et Jean-Paul qu’elle l’assure : l’animateur de 67 ans lui aurait tendu un piège.

Chantal Goya profère de "graves accusations" à l’encontre de Patrick Sabatier.

Une séquence qu’elle n’est pas près d’oublier


Souvenez-vous, lors de l’émission, une téléspectatrice enseignante avait posé la question suivante à Chantal Goya : « Pensez-vous qu’il soit nécessaire de paraître une toute petite fille aux yeux des enfants que vous confinez dans un système abêtissant ? » Une pique assez violente, qui selon la principale concernée aurait été orchestrée par Patrick Sabatier. Elle assure en effet dans les colonnes du JDD qu’il serait allé jusqu’à embaucher une fausse téléspectatrice pour la mettre mal à l’aise.

Chantal Goya profère de "graves accusations" à l’encontre de Patrick Sabatier.La raison ? Le mari d’Isabelle aurait voulu se venger. « Quelques semaines plus tôt, j’avais dit tout le mal que je pensais de cette émission. Ils ont voulu me le faire payer. Face à cette agression, je me suis réfugiée dans mon personnage de Marie-Rose. C’était ça ou je me levais pour gifler Sabatier », s’est souvenue celle qui fut une proche amie de Johnny Hallyday. Reste que ce couac l’aura sacrément fait grandir, elle qui estime qu’à l’époque : « tout était allé trop vite » pour elle.

Chantal Goya, 77 ans, dit non à la chirurgie esthétique : « Des pneus à la place de la bouche, non merci ! »

A 77 ans, Chantal Goya n’est plus la même qu’à ses débuts. Mais malgré les critiques, la chanteuse assume pleinement ses rides. Dans une interview accordée au JDD ce dimanche 27 octobre, elle explique pourquoi elle n’aura pas recours à la chirurgie esthétique.

Chantal Goya profère de "graves accusations" à l’encontre de Patrick Sabatier.

Son public la suit depuis près de cinquante ans. Et malgré le temps qui passe, le succès est toujours au rendez-vous pour Chantal Goya. Cette année, elle célèbre le quarantième anniversaire de son célèbre spectacle Le Soulier qui vole. Si elle rassemble le public en nombre, la chanteuse a, comme tous les artistes, quelques détracteurs. A son sujet, certains persiflent comme le rapporte le JDD dans un article, paru ce dimanche 27 octobre, qui lui est consacré : « Ce n’est plus Marie-Rose, mais mamie Rose ». Mais il faut croire qu’à 77 ans, les critiques ne l’atteignent plus comme avant : « Je me suis fait tellement démolir que me critiquer est démodé », confie l’ex rivale de Dorothée à nos confrères.

Chantal Goya profère de "graves accusations" à l’encontre de Patrick Sabatier.

Le temps passe, et alors ? Chantal Goya assume pleinement son âge et ses rides. Dans les colonnes du JDD, ce dimanche 27 octobre, elle explique pourquoi elle ne souhaite pas avoir recours à la chirurgie esthétique :« Si c’est pour avoir les pneus à la place de la bouche, non merci ! ». Voilà qui est dit. L’artiste de 77 ans, qui déborde toujours d’énergie sur scène, accepte d’en dire plus au sujet de son secret de longévité. « Je n’ai jamais bu d’alcool, jamais fumé et je me couche à 23 heures », souligne-t-elle.

Chantal Goya profère de "graves accusations" à l’encontre de Patrick Sabatier.

Malgré le succès qui perdure, Chantal Goya refuse de se considérer comme une star. Elle laisse cette étiquette à d’autres. « C’est l’une des raisons de sa longévité. Elle est toujours restée accessible, les gens continuent de l’aimer pour ça », constate Philippe Labro qui l’avait fait tourner dans son film Tout peut arriver, sortir en 1969. Pour l’heure, la mère de famille ne préfère pas envisager la retraite. C’est sur scène qu’elle s’épanouit. Elle vient d’ailleurs de débuter une tournée de 40 Zéniths et pourrait prochainement « jouer à Broadway », selon les dires de son producteur Damien Nougarède. Une chose est sûre, Chantal Goya n’a pas dit son dernier mot.